Si je suis Charlie

je devrais être aussi les milliers de civils Afghans blessés ou tués par l’Otan et les forces américaines,
ces quatre enfants tués par l’armée israélienne sur une plage Palestinienne,

ces prisonniers de Guantanamo Bay qui ont subi des actes de torture et autres traitements cruels,

ces 16 civils tués par un soldat américain dans la province de Kandahar,

ces 11420 enfants déjà décédés fin 2013 en Syrie,

ces corps brûlés au Napalm et au phosphore blanc à Fallujah en Novembre 2004 par l’armée americaine.

Et puis, je serais aussi de Sétif, de Kherrata et de Guelma et tous les civils massacrés durant ce mois de mai 1945 en Algérie.
Si je suis Charlie, je devrais aussi être tellement d’autres.

Et si je suis tous ceux la, si je pleure, si j’enrage, manifeste avec la même force. Si avec la même ÉGALITÉ je condamne tout acte de cruauté, chaque torture, toute intimidation quelle que soit la race, la religion, la couleur de la peau.
Si l’angoisse et la peur m’étreignent devant l’image de ces enfants innocents tués alors qu’ils ne connaissaient pas encore la satire, le sarcasme, la provocation.
Si je condamne tous les tyrans qui usent de leur force pour brutaliser, intimider, persécuter.
Si ma tristesse et ma peur sont aussi importantes que si chaque injustice se passait en Europe alors seulement peut être que je suis Charlie également .